Saturday, February 6, 2010

Le Retour de Martin Gore




Je reprends ici un titre que j'avais intégré dans le fanzine que j'avais créé au lycée avec quelques potes. Je m'en excuse mais je pense qu'il correspond bien à la situation. Je reviens du concert de Depeche Mode à Moscou, et c'était vraiment la guerre. Je ne raconterai pas ici le contenu du concert (que vous trouverez sur http://www.plume-noire.com très vite, avec un son de merde mais un groupe au sommet). Il s'agit plutôt des incohérences autour du concert qui révèlent un petit bout de Russie.
L'organisation était un désastre. J'arrive près du stade, filet de sécurité policière à 50m du bâtiment. Ca part d'une bonne attention mais première queue de 10 minutes qui ne sert à rien. Et puis, on va pas voir le match de foot de l'année. La plupart des gens ont la trentaine et sont plutôt calmes (vu les prix, c'est normal - on en reparle plus tard). Je me dirige tranquillement vers l'entrée indiquée. 15 minutes de queue dans le froid, mais celle-là, normal - inspection en règle, vérification des billets, sourire sympathique de la police (non, je déconne)...Jusque là, on garde l'excitation de voir les papys de la New Wave dans quelques minutes. Un gros événement dans la capitale russe.
Mon ticket indique la fan zone vers laquelle je me dirige. On me dit qu'il me faut un bracelet. Pourquoi, on ne sait pas. Et là, toutes les personnes que j'interroge me donnent des infos différentes (certains en anglais, cpacibo). En fait, la queue pour avoir le bracelet était de 2 heures. Une pure folie à 30 minutes du début du concert. Bref, un ami me voit par hasard, me dit qu'il est plus avancé dans la queue, je gruge à la russe, je gagne 1h à tout casser.
Après, je me dirige vers l'entrée du parterre. 20 minutes de queue. J'arrête là, vive l'organisation russe, on arrive devant la scène complètement épuisé. DM a eu la décence de commencer quand tout le monde était rentré, avec 2 heures de retard. Le star system sait se faire gentleman parfois.
Bon le pire dans tout ça, c'est les prix. J'ai prix mes billets il y a 3 mois pour 5.500 RUR (130 euros). Ca fait déjà mal au cul, sûrement le concert le plus cher de toute mon expérience et j'en ai fait. Mais les dernières places sur Internet étaient à plus de 10.000 euros (235 euros) sans pour autant être VIP. Une arnaque à grande échelle pour une Music for the Masses. En plus, Megafon, 3ème opérateur téléphone de Russie et sponsor officiel, était partout. Je pense qu'ils auraient pu baisser un peu le prix des places. Résultat: sold out...bourré à craquer, jusqu'à la gueule. Ici, plus c'est cher, mieux c'est. Et vu les gens, il n'y avait pas que des fans.
Sinon, le concert était bien mais la musique coûte cher à Moscou, très cher. Et pas seulement la musique.

(Photos: Dirrty Frank, pas de tofs live jusqu'à ce que Jobs améliore la caméra de son putain d'iPhone au lieu de nous fourguer des merdes d'iPad)

2 comments:

kapmoscou said...

Metallica a 12000rbls prochainement...

Emmanuelle said...

C'est pas juste pour Depeche Mode, j'ai fait la même chose (y compris le bracelet)au même endroit ....avec un vestiaire au
5e étage alors que j'avais des places dans la fosse pour un concert d'un groupe russe. Il faut qu'ils revoient leur organisation, à Olympinsky!

 
Voyage Russie Guide de voyage Moscou