Sunday, October 5, 2008

Moi, Moi, mon Moi

Deux problèmes affectent sensiblement la qualité de la communication en Russie. L'utilisation de personnalités peu connues est un vrai fléau que je ne peux développer plus avant aujourd'hui. Le deuxième touche particulièrement le texte (le copywriting plus précisèment) qui reste d'un niveau alarmant, surtout sur les affiches.
Quelques exemples vous montrent un peu le carnage. Ce n'est pas le même cas pour tout le monde mais, avouons-le, il y a encore du chemin à faire. Dans l'ordre (ou dans le désordre), voici un beau gosse qui clame un simple 'Mon monde, mon style, mon Ecco' (on en a rien à branler...), un acteur finlandais vaguement connu ici qui nous dit 'Lada Kalina. Ma voiture' (on est super content pour lui...merde une Lada Kalina...ça jette). Et enfin l'ouverture d'un restaurant chinois dans mon quartier qui ne mâche pas ses mots en disant 'C'est bon'. Comment y résister?




(Photos: Dirrty Frank, parce que c'est toi, parce que c'est moi)

4 comments:

Joseph said...

C'est vrai que l'égo pose un problème dans la pub. Surtout pour les anciennes générations. Tu as vu la pub pour Sprite?

elle vaut le détour, j'ai vu un reportage sur NTV de personnes âgées Peterbourgeoises scandalisées par l'égo et le manque de civisme du jeune Sergei.

Au fait ça te dis de me rencontrer? je prépare un panorama des blogs francophones en Russie.

Joseph said...

Au fait une question en pensant aux copywriters de Moscou, tu a lu Homozapiens (Generation P en version Russe) de Viktor Pelevine?

Dirrty Frank said...

Salut Joseph,
Oui, ca m'interesse qu'on se rencontre. Envoie ton mail sur le site et je te contacterai. A tres bientot.

Joseph said...

jdumetz [petit chien] free.fr

C'est marrant comment on traduit собачка en francais? petit chien? ou plutôt marsipulami?

 
Voyage Russie Guide de voyage Moscou