Tuesday, July 15, 2008

Formez Vos Bataillons...

Comme tous les ans, l' Ambassade de France à Moscou invite tous les ressortissants munis d'un passeport à une petite sauterie pour fêter le 14 Juillet. Cette année, c'était pas gagné. Déjà, ça tombait un lundi soir. Mais le pire est à venir. L'ambassadeur Stanislas de Laboulaye (ça ne s'invente pas) nous plante gentiment le décor dans son discours inaugural.
En quelques mots, ils nous expliquent que pour des raisons de restrictions budgétaires, ils ont failli annuler le Bastille Day. Mais les nombreux sponsors ont sauvés la mise et ont mis la main à la poche. Le discours fut donc une liste mémorable (et à vite oublier) de toutes les marques qui sont venus sauver le bateau en détressse - belle leçon pour les 80% d'expats qui ont voté pour un président bling-bling qui récupère tout l'argent pour se payer des vacances avec Carlita en yacht version P Diddy. Du coup le moindre bout de crêpe était accompagné d'un leaflet pourri vantant les mérites des cuistots russo-bretons.
Mais le pire est à venir. Je vous éviterai de m'épancher sur les gens qui vous connaissent mais ne vous disent pas bonjour - l'accueil à la française s'exporte à la perfection. Mais plusieurs détails m'ont tué la soirée.

L'ambassade n'a pas d'air conditionné (trop cher...et en Russie, vous n'y pensez pas). En ce moment il fait 35° et donc à l'intérieur, on approchait les 50°. Merci pour toutes ces mains moites que j'ai dû serrer et les tapes dans le dos humides de mes meilleurs clients. Ensuite, la musique. Je sais que les VI et les Scouts de France ne sont pas connus pour être les meilleurs DJ de la planète. Mais de là à nous abreuver de Forbans et de 'Boris. Soirée Disco', au pays de la French Touch, ça fait tâche. Et puis, les queues de 20mn pour avoir un bout de gruyère et de saucisson désséché, ça nous rappelle au moins nos soirées étudiantes. Et même pas de Ferrero Rocher...
Bref, la France, on l'aime, on la quitte quand même, et une fois par an, même loin de la maison, la beaufitude à la Framçaise reste plus que jamais d'actualité.



(Photos: Dirrty Frank, qui hésite déjà à remplir le formulaire pour la Green Card. Quitte à être beauf, autant y aller à fond)

2 comments:

Fanny said...

Salut!
J'y étais aussi, je tombe par hasard sur ton blog, je ris d'abord, puis fronce un peu des sourcils...
C clair il y faisait trop chaud, le site de l'ambassade n'est pas assez grand à mon sens non plus, du moins, l'extérieur (mais on comprend vu la situation géographique!), et j'ai personnellement bataillé pour 1 coupe de champagne. Mais je n'en fait pas un fromage, parce que le 14 juillet, c'est une fête populaire, et je ne vois donc pas pourquoi on devrait se taper une soirée vip où tout serait parfait et snob, ne crois-tu pas?
Bref juste pr dire que je te trouve bien sévère ds ton jugement. Et c ton droit bien sûr. Par contre, je ne connais pas personnellement le DJ, mais à ce que j'ai compris, par le biais d'amis qui le connaissent, il a eu des consignes...ON imagine sans difficulté que la techno ne passe pas très bien un 14 juillet.. Et à mon grand bonheur car aussi beauf que ça paraisse, je m'amuse plus sur "soirée dsco" que sur 10 min de boum boum. Et pourtant, j'aime pas spécialement Boris! Loin s'en faut..!

Sinon, 100% d'accord avec toi sur le discours de Stan: il aurait meux fait de se taire! C naze de dire ouvertement qu'on nous fait une faveur, grace aux investissuers. Moi je perçois ça d'une façon bien plus grave, dans le fond: le 14 juil, fête nationale, date historique, et donc marqueur identitaire, qu'on le veuille ou non, a été vendu aux investiisseurs! Non pas que je milite PC, mais bizarrement, je l'ai mal pris qu'on nous dise, "bah si y'avait pas la mondialisation, on vous aurait rien préparé ce soir!". J'imagine pas la réaction des Français si on supprimait les feux d'artifice en France, pourquoi privér les Français à l'étranger dans ce cas????
Enfin, bref, la gueulante est poussée! Je retiens que Stan aura été meilleur diplomate en d'autres occasions...
Bonne continuation de blog, compatriote!

Alexandre said...

Chose promise, chose due, voici mon analyse pour la soiree :
- champagne : d'annee en annee, l'heure d'extinction du champagne prend de l'avance (restrictions budgetaires).
- charcuterie : pas vu. Mais ou sont les rillettes, saucissons, et autres, que l'on voyait d'habitude ?
- fromage : trop !
- salades : les 2-3 saladiers mis a disposition etaient voues a une mort prematuree.
- glaces : pas vues cette annee
- barbecue : idem
- crepes : associer le mot "creperie" a "Paris" est somme toute assez etrange. C'est comme ca qu'on finit par faire des crepes (ie de froment a l'oppose des galettes, de ble noir) salees. Carton rouge breton.
- musique : comme d'habitude - tout est dit dans l'article
- celebrites : on avait vu Carole Bouquet, et meme le grand Nelson Montfort... cette annee pas de pipoles.
- scouts : ca c'est une nouveaute du cru 2008, si je ne me trompe pas !

Autre carton rouge : la fille qui etait au bord du coma ethylique et dont il a fallu s'occuper a la sortie. Vue la couleur de ses dents, le coupable est un bordeau. Newton n'avait pas tout compris a la gravite : un corps imbibe d'alcool est 2 fois plus lourd que sans.

Mais un point positif par rapport a l'annee derniere : le 14 juillet a ete fete en soiree. Plus jamais de 12h-16h, s'il-vous-plait !

 
Voyage Russie Guide de voyage Moscou